DELTA

Protection et drainage de soubassement

smallRetina 05:16:17 mediumAlias 05:16:17 large 05:16:17 xlarge 05:16:17

Les éléments de la maison au contact du sol tels que la dalle de sol ou la cave, sont très souvent en contact avec l'eau sous ses formes les plus variées : nappe phréatique, eaux de ruissellement, couche aquifère, etc.
La formation d'une poche d'eau à proximité immédiate d'une maison risque de provoquer des dégâts au niveau du soubassement ou de la cave : humidité, moisissures, salpêtre, fissures, etc.

Un drainage efficace évacue la poche d'eau néfaste et protège ainsi le bâtiment. L'Agence Qualité Construction (AQC), dans sa Fiche Pathologie Bâtiment n°B2 pointe le drainage comme LA solution pour éviter les infiltrations.

Une nappe de protection "simple" (sans fonction de drainage) suffira si un drainage vertical n'est pas nécessaire (sol très perméable, absence de pente vers la construction, remblai drainant), mais nous verrons plus loin que le drainage devient de plus en plus une absolue nécessité pour favoriser la longévité de la construction.

Il faut impérativement distinguer l'action de protection de la paroi verticale de l'action de protection ET drainage.

Dans le cas des nappes DELTA®, le DELTA®-MS propose la protection de la paroi verticale (nappe de protection "simple"). Si un drainage est nécessaire au sens du DTU 20.1 (pente vers le bâtiment, terrain peu ou pas perméable...), il conviendra de faire appel aux géocomposites de protection et drainage à l'aide des nappes suivantes :

Dois-je drainer ??

En plus de la nécessité de protéger le revêtement d'étanchéité ou d'imperméabilisation, la nature du terrain et l'environnement topographique vont déterminer s'il y a lieu de mettre en œuvre un drainage vertical (cf. DTU 20.1 et 23.1).
Le DTU 20.1 précise les cas où il y a risque de stagnation des eaux de ruissellement au contact de la paroi, suffisante pour que l'eau pénètre dans le bâtiment à travers le mur ou en cheminant à travers sa fondation, de fait qu'un drainage est rendu nécessaire : terrain peu perméable (ex : argile, limon), terrain en déclivité vers le bâtiment, d'autres cas existent et sont laissés à l'appréciation du maître d'ouvrage.

Néanmoins, l’accélération du changement climatique et l’accentuation des aléas (épisodes pluvieux forts, pluies cévenoles, retrait-gonflement des argiles, etc.) accroissent le besoin de drainer les constructions pour les protéger durablement.
Le coût supplémentaire du drainage reste faible en comparaison des désordres et des risques encourus.